Quand les victimes de la course Paris-Madrid ont les « honneurs » de la presse, en 1903

PAR BENOÎT FAUCONNIER Une affaire de pionniers. Quand, en 1903, l’Automobile-Club de France décide de monter la course automobile Paris-Madrid, le premier Tour de France cycliste n’a pas encore vu le jour. L’automobile n’en est qu’à ses balbutiements, et déjà, l’esprit de compétition anime les constructeurs, enclins à repousser les limites de la vitesse. Paris-Madrid, c’est…