Dans les années 1920, les petits constructeurs nordistes rêvaient de grandeur

Dans les années 1920, tout bon mécanicien pouvait se rêver constructeur, tellement l’essor de l’automobile permettait les espoirs les plus fous. Dans le Nord – Pas-de-Calais, une cinquantaine de petites marques ont vu le jour au début du XXe siècle. Une histoire que maîtrise Bernard Lobet, qui apporte son éclairage dans « La Voix du Nord ».

Paul Génestin, constructeur à Fourmies

Connaissez-vous les Delfosse, Génestin, Anthony, Rossel, Raouval, Cail-Borderel, Cambier, Hibon, D’Hespel, Léon Laisne, Lamourette, Wacheux ou Schoon ? Si oui, c’est que vos connaissances historiques en automobile du Nord – Pas-de-Calais sont pointues. Si non, allez faire un tour sur « La Voix du Nord » lire un reportage où Bernard Lobet apporte son éclairage sur ces marques « personnelles », des mécaniciens devenus constructeurs au début du XXe siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s