La leçon de dessin d’Antony Villain, le boss du design Alpine, c’est sur Instagram

Une feuille et un stylo suffisent pour dessiner une voiture. C’est vrai, dans l’absolu… en théorie. Quand le directeur du design Alpine donne deux ou trois conseils via les réseaux sociaux, ça peut changer le résultat. Ou pas.

Les bons passionnés ont tous été dévorés par le virus, à un moment ou un autre. On a tous griffonné la silhouette d’une voiture sur son agenda de collégien, dans la marge d’un cahier à grands carreaux, ou sur une feuille de brouillon alors qu’il reste une demi-heure pour finaliser un devoir surveillé achevé depuis belle lurette. Ca, c’est quand on a moins de vingt ans. A l’âge adulte, il y a toujours une feuille qui traîne ou un quart de page d’agenda, vite et discrètement noircis quand une réunion traîne en longueur…

L’exercice n’a pas la même allure quand c’est un vrai designer qui se saisit d’une feuille et d’un stylo. La preuve avec le petit bout de « master class » dévoilé sur la page Facebook d’Alpine, quand Antony Villain, le directeur du design de la marque, « challenge » les internautes en dessinant une A110 en trois minutes. Bien évidemment, c’est exquis…

Antony Villain va plus loin sur Instagram en proposant quelques conseils : une dizaine de minutes pendant lesquelles les explications et petits tuyaux ne remplacent ni le coup de patte naturel ni l’expérience. Bon, on ressort les feuilles de brouillon et les stylos ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s