La Renault 5 Belle-île Gruau, mi-pick-up mi-cabriolet, mais 100 % adorable

Qu’il semble loin, le temps ou un artisan chevronné ou un carrossier relativement structuré pouvait découper et transformer un banale petite berline piochée dans le catalogue d’un constructeur pour en faire un engin fun à sa guise. Gruau a été l’un de ces sorciers en faisant de la R5 une auto de plage franchement adorable.

PHOTO BENOÎT FAUCONNIER

Le concept d’auto de plage a été popularisé par la Citroën Méhari et avant elle la Mini Moke et même la Fiat 600 Jolly. Mais de tous temps, des artisans ou carrossiers ont tenté de faire perdurer l’esprit Méhari, associé à l’insouciance, la praticité et la modularité qu’elle véhicule.

Souvent, ces autos « de plage » étaient constituées de carrosseries spécifiques, souvent en plastique, reposant sur des mécaniques simple, éprouvées et peu coûteuses. Renault a suivi avec la Rodéo, Teilhol a lancé ses propres Tangara et Theva, puis Mega (Aixam) a tenté l’aventure au début des années 1990.

Entre la fin de Teilhol et le début de la courte aventure Mega, quelques artisans français oeuvrent discrètement dans leur coin, en coupant la poire en deux. Plutôt que de concevoir des carrosseries nouvelles sur des bases connues, ils piochent dans les catalogues des constructeurs généralistes des autos de grande diffusion à transformer. Il ne s’agit pas d’un échelon industriel, mais ça permet de proposer une offre décalée.

Ainsi la société Car System Style, implantée à Redon, tire son épingle du jeu. Depuis 1981, elle transforme des Renault 4 en voiture de plage, la JP4. Tant bien que mal, la JP4 fait son bonhomme de chemin avec le soutien de Renault pour la commercialisation. Car System enfonce le clou fin 1988 en présentant la Belle-île. Il s’agit d’une Renault 5 mi-pick-up mi-cabriolet. L’idée convient bien à la bonhomie de cette Supercinq lancée en 1984.

PHOTO BENOÎT FAUCONNIER
PHOTO BENOÎT FAUCONNIER

La base de la transformation est connue et éprouve. Il s’agit d’une Renault 5 à moteur 1108 cm3 trois portes dont la partie arrière est modifiée : les portières et la baie de pare-brise sont conservés, le toit en dur est maintenu du pare-brise au pied milieu… mais ouvert. Et ôté pour la partie arrière, remplacé par une bâche articulée et amovible.

Des arceaux sont posés sur la partie arrière, et la porte de coffre s’ouvre de deux manières : de bas en haut, classique, ou de haut en bas derrière le bouclier arrière en abaissant le tube arrière de l’arceau. La banquette arrière enlevée, la R5 Belle-île devient cabriolet à deux places, ou pick-up… voire cabriolet quatre places en choisissant l’option banquette arrière d’un seul tenant ou rabattable 1/3-2/3. Malin !

Pour le look, la Belle-île de Car System est intégralement peinte dans un bleu spécifique. Les élargisseurs d’ailes modifient considérablement l’allure de la simple Supercinq Five. A l’intérieur, si la planche de bord des Supercinq d’entrée de gamme et de l’Express est conservée, les sièges sont rhabillés, et bleus bien entendu.

Pour sa communication, Car System jouera à fond sur ses origines bretonnes. Mais Car System périclite, et passe dans le giron du carrossier mayennais Gruau, qui voit à l’époque dans ce concept de R5 transformée l’opportunité de se diversifier et de draguer grand public et constructeurs généralistes.

PHOTO BENOÎT FAUCONNIER

La Super 5 Belle-île est revue, corrigée à la sauce Gruau, et renaît au printemps 1990. Le concept évolue plus dans la forme que dans le fond : Gruau conserve la base d’une R5 Five de 1108 cm3 et 47 ch. Le toit avant est revu, il est équipé d’un ouvrant qui s’entrouvre ou s’enlève complètement. Le système de capotage/décapotage est amélioré.

Les retouches permettent aussi d’envisager plus aisément une production en petite série, avec notamment la suppression de soudures remplacées par du boulonnage et le collage de sous-ensembles. Pour la partie cosmétique, la Belle-île passe du bleu au blanc, conserve les élargisseurs d’ailes et gagne des enjoliveurs de roues de R5 GTR peints en blanc, et de nouvelles garnitures intérieures.

PHOTO GRUAU

Présentée au Salon de Paris 1990 sur les stands Gruau et Renault, la Belle-île est produite à environ 500 exemplaires, selon Gruau, jusque fin 1991. Elle pourra même être équipée du Clip Car, un concept à cheval entre caravane et camping-car développé par André Morin, le fondateur de SOVAM, dans les Deux-Sèvres, et qui termina sa carrière comme directeur industriel chez Gruau à Laval.

PHOTO GRUAU

La proposition de Car System puis de Gruau n’était pas si farfelue. En septembre 1989, Car System vendait sa Belle-île 67.800 francs, contre 48.100 francs pour une simple Supercinq Five 3 portes. Le surcoût est d’environ 40 %. C’est élevé, mais il n’y a quasiment pas d’offre similaire à ce niveau de gamme.

L’année suivante, quand Gruau reprend Car System et la production de la Belle-île, la voiture remaniée est vendue dans le réseau Renault 74.850 francs. C’est toujours cher pour un petit moteur 1.108 cm3 de 47 chevaux et un équipement minimaliste, quand déboule la toute jeune Renault Clio disponible contre 72.000 francs en version haut de gamme RT, à cinq portes, avec le récent moteur Energy 1.4 de 80 ch. La Belle-île reste une offre d’attaque respectable, puisque sa concurrente la plus directe, la Peugeot 205 CJ (produite chez Pininfarina), est vendue plus de 90.000 francs.

PHOTO GRUAU
PHOTO GRUAU

La Belle-île n’a pas été la seule proposition de R5 de plein air. Avant l’initiative de Car System, le belge EBS avait conçu une R5 cabriolet sans arceau, nommée Supercabrio. Produite de 1987 à 1996, la Supercabrio a même été disponible en version GT Turbo. Il valait mieux une rigidité au poil… Moins de 900 exemplaires ont été fabriqués par EBS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s