Auto(s)portrait : le Citroën Type H caché dans la montagne

Plonger dans ses archives photo a parfois du bon. En vacances en Savoie en 2005, j’avais surpris ce Type H qui ne semblait pas tout à fait en sommeil.Vacances estivales en août 2005. Ayant choisi la formule TGV + voiture de location, je débarque à Aime et m’offre un petit tour de ville en attendant l’heure prévue pour retirer la voiture de location, une Seat Ibiza 1.2 gris-bleu trop asthmatique pour une utilisation en montagne. Bref, en attendant « mon » Ibiza, je tombe nez-à-nez avec ce nez de cochon que fût le Citroën Type H. Coincé contre la façade d’une des ces hautes maisons typiques des petites villes de montagne.

Les Type H n’étaient pas réputés pour être de grands résistants face à la rouille. En trouver un sans doute roulant à la montagne où neige, pluie et sel mettent en miettes bon nombre de vieilles caisses, ça relève du miracle. Celui-là, il ne fallait pas le louper !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s