EN IMAGES – Que retenir de Losange Passion International 2018 ?

IMG_7364

Changement de lieu mais pas d’esprit. Losange Passion International 2018 a pris ses quartiers sur le site des circuits de l’Ouest parisien, à Dreux, plutôt qu’à Montlhéry. Revenons sur la plus grande concentration Renault de l’année.À la manœuvre de LPI, la Fédération des clubs Renault et Alpine, donc ceux qui cultivent l’héritage et la mémoire de Renault au quotidien. Leur objectif ? Réunir 850 Renault sur un plateau unique. Une expo côté clubs et une expo d’individuels pour embrasser du regard 120 ans d’histoire.

Le point de départ de cette épopée est bien sûr là, c’est la Type À de 1898 sortie des réserves de Renault Classic, avec d’autres raretés d’avant-guerre. Deux Renault de compétition du début du XXe siècle ont même pu ouvrir une courte séance de roulage sur le circuit. Émouvant !

Parmi d’autres coups de cœur, la présence de trois Alpine A110 modernes. Ou encore un carré réservé aux modèles américains de Renault ou issus du partenariat avec AMC : une Rambler, des Alliance cabriolet, des R5 Le Car à feux ronds et gros pare-chocs notamment.

Chez les Renault modernes, les rangs d’Avantime se garnissent. On a retrouvé celui de l’ami Patrick Jagoury, un V6 aux couleurs d’une Alpine Berline tte de rallye, jaune et noire. Près de lui, un autre V6, bleu immaculé et jantes Olympie de 18 pouces. Il a été racheté par son propriétaire actuel à Thierry Metroz, aujourd’hui patron du design de DS Automobiles. Thierry Metroz a dessiné l’Avantime chez Renault. La voiture a aujourd’hui 49000 km seulement. Elle a servi à divers tests de validation chez Renault. Son propriétaire a pu récupérer divers carnets.

Dans la zone des sympathisants, Andreï à stationné sa R5… cabriolet. Une voiture de 1982 transformée à l’époque par un carrossier indépendant qui a fait homologuer la voiture à titre isolé. La capote à été réalisée sur mesure et les arceaux solidement assemblés ont demandé un gros boulot. Certaines pièces de carrosserie ont été proprement soudées. Une pièce sans doute unique. Globalement, la R5 est un collector en devenir. Difficile d’en trouver une pas rouillée. Et même si les tarifs montent, une R5 au bon prix ne reste pas longtemps sur le marché. Corentin, venu avec Andreï, veut, lui, s’attaquer à la restauration d’une 4L. Dans son cheptel, une Volvo 850 et une R11 GTX.

IMG_7351

Chez les modernes, l’Espace des trois premières générations arrive en force. Les exemplaires en bel état n’existent plus, ce qui fait de ceux impeccablement restaurés un pari sur l’avenir. Idem pour les Twingo défendues par le club Génération Twingo. Attention, avec la grenouille. On risque de voir une ribambelle de premières génération filer à la casse pour cause de prime de conversion. C’est le moment de les intercepter et de prolonger leur histoire.

Pour mieux connaître ces histoires de vie, direction le concours d’élégance où les propriétaires se dévoilent. Parmi les histoires les plus touchantes et les plus simples, celle de Gérard, qui a présenté une 4CV de 1952.  » C’est la première et unique voiture de mon père qui était ouvrier dans une usine de motos« . La voiture a été remisée et devait partir à la casse. Mais Gérard a récupéré la 4CV paternelle et l’a restaurée à partir de 1995.

Autre jolie histoire, celle de Samuel et Audrey. Ils ont acheté une 4CV de 1959 il y a deux pour le premier anniversaire de leur fils Titouan. « L’objectif est de se créer des souvenirs avec Titouan. On espère se balader avec. On espère que, lorsqu’il sera grand, il se souviendra qu’il se baladait avec papa et maman dans la 4CV. »

Difficile de revenir sur toutes les histoires emmenées dans les coffres de ces Renault. De la R4 4×4 Sinpar au Spider, de la Dauphine à la Safrané V6 Quadra, de la R5 GT Turbo à la R12, l’attachement à ces autos populaires ne se dément pas. Qui aurait pu jurer qu’une R18 GTL serait admirée un jour dans un concours d’élégance ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s