En passant par Chocques…

Les plaques, bornes et panneaux Michelin sont encore nombreux dans le Pas-de-Calais, et plus particulièrement dans la région de Béthune. Comme ici une plaque scellée dans une façade à Chocques.

Et dire qu’il il y a quatre-vingts ans, des sociétés privées pouvaient faire poser des panneaux directionnels en échange d’une maigre visibilité et l’apposition de leur nom. Citroën et Michelin sont en France les plus célèbres pourvoyeurs de signalétique.

Après la Première Guerre mondiale, le réseau routier se développe, les panneaux de bois ne font plus l’affaire. Citroën et Michelin flairent l’aubaine de se faire un peu de pub. C’est aussi cohérent pour Michelin pour sa division cartes routières.

Michelin lance à la fin des années 1930 la fabrication de plaques en lave émaillée sur supports en béton. Ces plaques font aujourd’hui partie du patrimoine automobile français.

À Chocques, près de Béthune, celle-ci est scellée sur une façade, au croisement des rues Principale, de Béthune, du Croquet et de Gonnehem. Elle indique la direction de Gonnehem par la D181.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s