EN IMAGES – Alpine, Gordini et Renault Sport, la famille réunie à Croix-en-Ternois

Chaque année, l’Association sportive des Alpine du Nord organise une concentration sur le circuit de Croix-en-Ternois. Expo statique, séances de roulage et parade constituent le gros du programme, qui réunit plus d’une centaine d’Alpine, Gordini et Renault Sport.

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-66Cette année, sur le circuit de Croix-en-Ternois, à sa concentration annuelle, l’ASAN (club créé en 1983, qui réunit aujourd’hui 150 propriétaires d’Alpine et 230 voitures) a mis en tête de la parade des Alpine A310 V6  phase 1. Tout simplement parce que le modèle fête ses quarante ans cette année. Et, longtemps boudé, le modèle connaît un vif regain d’intérêt. Selon David Robache, de l’ASAN, la marque Alpine en général connaît un engouement jamais vu. L’annonce de la renaissance n’y est pas pour rien. Ce qui accrédite la thèse selon laquelle Renault s’est complètement planté en tuant Alpine en 1995, et sort finalement grandi de l’aventure en la remettant en selle.

 

David Robache attend avec impatience l’arrivée de la « nouvelle » Alpine, qui sera dévoilée à Genève en mars 2017. « Parce que toutes les nouvelles Alpine ont été montrées au Salon de Genève ». La nouvelle, il adore, pour le style néo rétro, et l’évocation de « l’esprit Berlinette ». « Mais les gens trouvent le temps long. Ça fait quatre ans, en septembre 2012, qu’ils ont annoncé le retour d’Alpine », ajoute-t-il.

David est tombé dans la marmite Alpine tout gosse. « Mon père était magasinier à Renault Calais. Tous les mercredis après-midi, j’allais au garage. Et je montais dans les Alpine.Puis on allait voir l’été la course de côte à Licques où les Alpine gagnaient tout. » Permis en poche en 1987, sa première voiture, c’est une Renault 5 Alpine Turbo. Celle qu’il voulait, et pas une autre. Puis sa vie professionnelle l’emmène de Calais, où il travaille sur des car-ferries, à… Dieppe. « Tous les jours je passais devant l’usine Alpine. Je voyais les Alpine V6 se construire…»

Il franchit définitivement le pas en 1990 et s’achète une GTA d’occasion, récente. Quatre ans plus tard, il achète une A110 bleue. « Je me souviens bien de la date. Ce n’est pas une belle date, mais… Je l’ai ramenée sur un plateau le jour de la mort d’Ayrton Senna, le 1er mai 1994. » La berlinette, il l’a toujours. Il s’est en revanche séparé de la GTA… au profit d’un Spider Renault Sport avec saute-vent. Présenté en 1996, le Spider avait tout pour prendre la suite logique dans l’histoire d’Alpine. Puis le losange a été apposé. « Les premières étaient badgées Alpine », précise-t-il. C’était le cas des prototypes. Et puis le Spider est sorti de l’usine de Dieppe, l’antre de Jean Rédélé.

C’est d’ailleurs à Dieppe que David Robache a vécu un de ses plus beaux souvenirs d’Alpiniste : il est allé à la concentration de l’an dernier, avec sa Berlinette, où 800 Alpine étaient réunies. Il a pu entrer dans l’usine de Dieppe avec sa voiture : « Ça faisait quarante-trois ans qu’elle n’était pas revenue sur son lieu de naissance. Et on a roulé dans Dieppe derrière l’Alpine Celebration… »

Sur le circuit de Croix-en-Ternois, pour la concentration annuelle de l’ASAN, pas d’Alpine Celebration (la bleue). Pas de Vision (la blanche) non plus. Elle avait bien été demandée… mais réservée pour squatter le palais de l’Elysée, pour les Journées du Patrimoine. En revanche, il y a avait bien possibilité de passer en revue l’histoire d’Alpine, des premières productions maison (pas les transformations) jusqu’aux dernières A610. Et comme l’ASAN n’est pas sectaire, elle ouvre la porte aux Gordini et aux autres Renault Sport, plus modernes. Un moyen de recruter ! « Les Alpine sont de moins en moins accessibles, le gens se sont rabattus sur d’autres modèles », explique David Robache.

C’est l’occasion de retrouver sur la piste lors des sessions de roulage quelques teignes, comme les R8 et R12 Gordini, des R5 Alpine. Mentions spéciale à deux magnifiques Clio Williams, et quelques A610 dans un état impeccable et toujours impressionnantes, avec un design pas si maladroit. Certaines en état collection, d’autres dans leur jus. Mais pas une gardée sous cloche. C’est ça aussi le charme de la concentration annuelle de l’ASAN. Pourtant, la plupart de ces autos commencent à valoir un peu d’argent…

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-38

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-40

Les prix, parlons-en. Ils ont largement flambé depuis quatre ans, signale un observateur. Les A310 n’échappent pas au mouvement, et même les GTA connaissent ce phénomène. Chez les cousines de Renault ou Renault Sport, la R5 Turbo atteint déjà des sommets. Toutefois, le prestige naissant des Alpine ne pollue pas les concentrations. « L’esprit Alpine, c’est convivial. C’est simple. » Une dame embraye : « Je suis déjà allé à une concentration (d’une marque de voitures de sport allemandes) et je ne me sentais pas à la place. Les gens étaient plus hautains. » Rassurant : on connaît aussi des Porschistes adorables et accessibles…  À Croix, un visiteur possesseur de Ferrari a même décidé de vendre sa belle Italienne pour acheter une Berlinette Alpine. Une preuve parmi tant d’autres que la marque n’a jamais vraiment quitté la cour des très grands.

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-72

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-116

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-162

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-170

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-189

concentration-alpine-gordini-et-renault-sport-2016-201

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s