ESSAI – Nissan Pulsar GT : la discrétion comme carte de visite

Nissan Pulsar GT (6)

La Nissan Pulsar restera-t-elle dans les annales du constructeur japonais ? Pas sûr, ou tout du moins pas autant que le Qashqai, qui a presque sauvé la marque à lui seul. Avec la Pulsar, Nissan semble être retombé dans ses travers des années 1990, en proposant de bonnes berlines, mais au look passe-partout. Le bon outil peut-il retrouver un peu de lustre grâce à la déclinaison GT, forte d’un petit moteur turbo essence de 190 chevaux ?

Mondial de l'Automobile 2014 Nissan Pulsar Nismo (3)

Souvenez-vous, sur le stand Nissan au Mondial de Paris 2014… La nouvelle Pulsar était présentée aux côté d’un concept Nismo. Une étude de style, en réalité, pour tester les réactions du public, puisque la voiture n’était pas équipée de groupe motopropulseur. Il fallait faire un peu rêver le public qui n’avait aucune chance de se pâmer devant la berline familiale rouge équipée, en série, de deux moteurs seulement : un 1.2 turbo essence de 115 chevaux, et un diesel 1.5 dCi de 110 chevaux. Vous avez demandé le grand frisson ? Ne quittez pas.

Dans un segment aussi concurrentiel, Nissan s’est distingué… en offrant la gamme de moteurs la plus réduite, et la plus modeste en puissance brute. Manque d’ambition, grosse maladresse, ou réalisme ?

Nissan Pulsar GT (35)

La remplaçante des Nissan Sunny et Almera n’a pas vraiment quitté la route tracée par les aïeules. A côté du charismatique Qashqai, la Pulsar paraît fade, sans charme, et semble bâtie sur une architecture de berline haute comme ont pu l’être la Peugeot 307 et la 308 de première génération. Nous voilà donc en présence d’une auto très habitable, pratique (les guides d’attaches Isofix avec trappes d’occultation sur la banquette arrière, les parents adorent) et qui récupère le contenu technologique du Qashqai et de la Note. L’offre de motorisations est finalement cohérente avec le design placide de la Pulsar, et sa vocation de parfait outil qui rend pas mal de services au quotidien, en toute discrétion.

Nissan Pulsar GT (5)

L’arrivée du moteur 1.6 turbo essence de 190 ch peut-elle donner une autre envergure à la Pulsar sitôt quittée sitôt oubliée ? Le bloc commence à être bien connu au sein de l’Alliance Renault-Nissan : étrenné par le Nissan Juke, il est arrivé dans la Renault Clio RS avec 200 ch et secondé par une boîte à double embrayage. Le même moteur, toujours avec 200 ch, vient d’être installé dans les Renault Talisman et Espace (boîte EDC 7), et dans la Mégane GT, poussé à 205 chevaux, et même 220 dans la Clio RS Trophy.

Nissan Pulsar GT (11)

Dans la Pulsar, la configuration de base de ce moteur, performant mais pas hyper démonstratif, a été retenue : 190 ch « seulement », et une boîte manuelle à six vitesses. D’une cylindrée de 1618 cm3, il offre un couple de 240 Nm dès 1600 tr/mn. Donnée pour 217 km/h en vitesse maxi et un 0 à 100 km/h en 7,7 secondes, la Pulsar ainsi mue doit pouvoir donner un peu de piment à son conducteur. Lequel doit faire confiance à la mécanique, car ce n’est pas la décoration qui donnera l’impression d’avoir affaire à une Pulsar un peu piquante, faute de Nismo franchement délurée, tout du moins dans son habit de concept. A l’extérieur, il faudra se contenter des jantes de 18 pouces déjà vues sur les Juke avant restylage, de projecteurs à fonds noir, d’une canule d’échappement chromée et d’un diffuseur arrière façon carbone.

Petit bizarrerie, si les feux à led sont de série, la jolie signature lumineuse en virgule n’est visible qu’à l’arrêt, en servant d’éclairage d’accompagnement. Vous pensez qu’elle allait faire office d’éclairage diurne ? Loupé. Les feux de jour sont ceux des antibrouillards fichés dans le bouclier, et à halogène. Esthétiquement, ça casse encore un peu le charme.

A l’intérieur, la seule différence se situe au niveau de la déco de la planche de bord façon carbone également, et quelques surpiqûres blanches. Le volant conserve le même design que les autres Pulsar, avec le même plastique gris métallisé pas franchement qualitatif. L’instrumentation est celle des modèles plus modestes, et les sièges cuir (en option dans le pack GT Line à 1 875 €) sont identiques à ceux d’une Pulsar Tekna. Ils n’offrent aucun maintien latéral supplémentaire, d’une aide précieuse en cas de conduite dynamique. Bref, les Pulsar classiques passent inaperçu et la GT en fait tout autant. Défaut ? Qualité ? A vous de voir.

Nissan Pulsar GT (19)

Nissan Pulsar GT (30)

Si elle ne fait pas la différence en termes de look, la Pulsar GT se cale sur l’équipement du milieu de gamme N-Connecta avec climatisation automatique, système d’ouverture et de fermeture des portes sans clé, système de navigation et caméra de recul. Le tout pour 25 915 €. Un rapport prix/équipement/performances très correct, face à une concurrence qui atteint facilement les 30 000 €. Dans le même ordre de prix, on trouve la Mazda 3 Dyamique avec un 2.0 atmosphérique de 165 ch « seulement » pour 25 850 €. Mais avec un charme tout autre.

Pas très loin derrière, la Ford Focus ST pointe le bout de son capot à 29 200 €, mais avec un 2.0 turbo de… 250 chevaux. Les Peugeot 308 et Renault Mégane GT dépassent allègrement les 30 000 €. Vous trouvez la Pulsar GT pas assez chère ? Contre 1 875 €, le pack GT line inclut la sellerie cuir et les sièges avant chauffants, le système AVM 360 (quatre caméras d’aide au stationnement vu du ciel) et le Safety shield Nissan (surveillance des angles morts, avertisseur de changement de ligne et détection des objets en mouvement). Ainsi parée, et avec une peinture métallisée, la Pulsar GT s’échange contre 28 390 €. C’est 1 300 € de plus qu’une Pulsar Tekna 1.5 dCi 110.

Nissan Pulsar GT (43)

A ce tarif, qui devient coquet, il faudra composer avec des matériaux intérieurs assez moyens, une qualité de son audio catastrophique, et un écran tactile qui semble désormais riquiqui dans la catégorie, avec seulement 5,8 pouces. La visibilité de la cartographie du système de navigation en pâtit, dans la mesure où de nombreuses infos sont affichées. Avec cette version équipée de l’accès et du démarrage sans clé, un vilain cache se contente de remplacer le Neiman. Franchement pas classe.

Sur la route, la Pulsar GT reste fidèle à sa réputation de petite familiale bien élevée, accueillante et discrète. Les performances sont très correctes, même si une forme d’inertie est constatée à un régime moteur d’environ 2.500 tr/mn. La consommation relevée n’a rien de scandaleux (une moyenne de 8,6 l/100 km a été relevée en ville et sur des parcours extra-urbains sans véritable souci d’économie). Sur autoroute, compter entre 7,5 et 8 l/100 km à allure réglementaire, le tout dans un bon confort, avec un niveau sonore maîtrisé.

Le moelleux de l’amortissement, lui, est une bonne surprise à ce niveau de gamme. La Pulsar se montre rassurante et relativement dynamique en conduite à allure soutenue. Mais elle n’offre pas le mordant d’une auto équipée d’une cavalerie qui commence à causer. Pas de quoi toiser les référence que constituent la Peugeot 308 GT ou la nouvelle Renault Mégane GT équipée du châssis 4Control.

Oh oui !

  • Confort
  • Tarif mesuré
  • Equipement

Oh non !

  • Look GT pas assez différencié
  • Finition moyenne
  • Inertie autour de 2.500 tr/mn

Nissan Pulsar GT 1.6 DIG-T 190

  • 25 915 € ; gamme à partir de 18 840 €.
  • Moteur 4 cylindres essence, turbo, 1 618 cm3
  • 190 ch à 5.600tr/mn
  • Couple maxi : 240 Nm entre 1.600 et 5.200 tr/mn
  • 217 km/h
  • 0 à 100 km/h en 7’’7.
  • Consommation homologuée : 5,9 l/100 km (mixte)
  • Émission de Co2 : 138 g/km.

Équipement de série :

  • Jantes alu 18 pouces
  • Climatisation automatique
  • Volant cuir
  • Système de navigation
  • Caméra de recul
  • Système d’accès et démarrage sans clé
  • Radar anti-collision et de freinage d’urgence
  • Phares avant à led

Dimensions

  • Longueur 4,38 m
  • Largeur 1,76 m
  • Hauteur 1,51 m
  • Coffre : 385 litres
  • Poids : 1.370kilos
  • Réservoir 46 litres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s