EN IMAGES – Rallye Le Béthunois : un petit tour sur le parc fermé… et la visite de François Delecour

Le rallye Le Béthunois, trente-huitième du nom, s’est installé le week-end des 12 et 13 septembre dans le centre-ville de Béthune. Le parc fermé conserve sa place centrale, au pied du beffroi, sur la Grand-Place. Un endroit magique.

Rallye Le Béthunois 2015 (2)

L’édition 2015 du rallye Le Béthunois a recueilli 159 engagements, dont onze véhicules historiques. C’est l’une des dernières opportunités de la saison de glaner des points pour accrocher la qualification pour la finale de la Coupe de France des rallyes. Laurent Bayard, auteur de trois victoires consécutives sur les routes du Béthunois, était bien parti pour faire figure de favori. Avec sa Toyota Corolla WRC âgée de 17 ans, avec laquelle il roule depuis trois ans, il a dû cette année contrer les assauts de quelques anglais en WRC, et une flopée de Peugeot 207 S2000. Beau plateau, donc, avec une Mini Countryman, une Skoda Fabia, des Mitsubishi Lancer Evo, Ford Focus, Ford Fiesta, une DS3 R5…

Nouveauté cette année : la première étape qui débute avec une toute nouvelle spéciale, tracée autour du circuit ovale (500 m de développement) de Noeux-les-Mines, qui a accueilli la finale du Trophée Andros en 2002 ! La spéciale en question est longue de 3,3 km, et compte une portion de piste en terre et cailloux créée spécialement pour l’occasion, avec un « jump » idéal pour le spectacle. Cette spéciale remplace celle qui avait été dessinée l’an dernier au parc départemental d’Olhain.

La formule du rallye est restée fidèle au principe des trois épreuves spéciales à parcourir deux fois, chaque journée. Mais cette année, les organisateurs ont réservé une belle surprise, en confiant à François Delecour le soin d’ouvrir le rallye. Vice-champion du monde des rallyes en 1993, le Nordiste, surnommé « freine-tard », n’a pas délaissé la compétition, et court encore aujourd’hui en Porsche 911 type 997, en catégorie RGT. Il a ouvert le Béthunois au volant d’une Renault Clio IV RS d’usine, avec Olivier Chaufour dans le baquet passager.

Le centre névralgique du rallye, c’est la Grand-Place de Béthune, qui abrite le parc fermé, et le podium,à l’ombre du beffroi, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.Un décor majestueux  à visiter d’urgence à chaque passage du rallye en ville !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s