Hommage chez BMW, Celebration chez Alpine : le néo rétro n’est pas mort

C’est une mode qui se fait, qui se défait, qui revient et qui repart… Les concept cars qui font clairement allusion à une auto du passé sont un exercice fréquemment utilisé par les constructeurs. En un mois, BMW et Alpine revisitent leur histoire. Avec plus ou moins de signaux pour l’avenir.

BMW  3.0 CSL (1)

Elles s’appellent Hommage chez BMW, et Celebration chez Alpine. Deux autos qui revisitent le passé glorieux de leurs marques respectives, et deux modèles mythiques en particulier.

Chez le Bavarois, c’est le coupé 3.0 CSL qui revient sur le devant de la scène, quelques années après un autre concept qui rappelait ouvertement la M1. Le CSL du début des années 1970, né E9, a servi de base à une version de compétition. Un engin qui se caractérisait par son six en ligne, et le recours à l’aluminium pour l’allègement. Les designers de BMW ont eu pour mission de rendre hommage au CSL d’origine.

Plus de quarante ans ont passé, et l’alu n’est plus le matériau tendance pour alléger, tout du moins chez BMW. Cette fois, c’est le plastique renforcé de fibre de carbone (déjà utilisé pour les BMW i) qui permet de juguler l’embonpoint. La mécanique du 3.0 CSL Hommage serait un six cylindres, mais BMW n’en dit pas plus pour l’instant. La voiture sera montrée au concours d’élégance de la Villa d’Este. Sur les photos, difficile de ne pas retrouver l’air de famille 3.0 CSL, jusqu’aux bandes latérales noires fidèlement reproduites.

Alpine, marque renaissante malgré la séparation avec Caterham, a profité d’un autre événement d’envergure mondiale, les 24 Heures du Mans, pour jalonner l’avenir de la marque. Le concept Celebration est là pour marquer les soixante ans d’Alpine, avec une réinterprétation de la Berlinette A110. Contrairement çà la BMW, cette proposition-là ne devrait pas rester lettre morte. Il s’agit tout simplement d’annoncer l’arrivée d’une voiture de série en 2016.

ALPINE CELEBRATION (6)Hormis les références stylistiques indiscutables à la Berlinette, Alpine met le couvercle sur tout l’aspect technique. Cette Alpine Celebration, c’est le deuxième concept de la marque, après l’A110-50, qui reprenait les traits du fabuleux concept Renault DeZir de 2010. Cette fois, le constructeur de Dieppe mise tout sur la mythique berlinette : proportions, profil, dessin du capot, reprise des feux ronds à l’avant, petites optiques horizontales à l’arrière, forme de la lunette arrière, tout rappelle l’A110. On a vu dessin plus malheureux… A titre personnel, j’aurais préféré un arrière plus râblé comme le suggère un des croquis diffusés par Alpine, et non un porte-à-faux arrière à rallonge.

Pour le coup, la fibre nostalgique fonctionne à plein. Vraiment transposable en série ? Ou alors le dessin définitif laissera davantage la future auto tracer sa propre voie, sans renier le passé, mais sans vraiment le copier ? Après tout, on pourra arguer qu’une Porsche 911 de 2015 n’a pas réellement tué sa mère de 1963. Sauf que dans le cas de Porsche, la saga n’a jamais été interrompue depuis.

Photos BMW, Alpine, Frédéric Le Floc’h/DPPI, Antonin Grenier/DPPI, Greg White/Sid Lee

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s