EN IMAGES – Un Salon de Genève 2015 ébouriffant

Un Salon de Genève est rarement décevant. En terrain neutre, les constructeurs se déchirent à coups de premières mondiales. En 2015, tous les coups étaient permis. Surtout dans la catégorie des supercars. Petite revue en images, où à découvrir en live a Palexpo de Genève jusqu’au 15 mars.

Salon de Genève 2015 - Ferrari 488 GTB (7)

Les organisateurs du Salon de Genève ont recensé en 2015 pas moins de 131 nouveautés. Même en retenant « seulement » une bonne moitié, le plateau a été exceptionnel. Que retenir de cette édition helvète ?

Grosse bataille de supercars

Le créneau de l’ultra-luxe a été particulièrement servi au Palexpo. Ferrari devait en théorie attirer la lumière, avec la présentation de la 488 GTB. V8 biturbo, 670 chevaux pour succéder à la 458 Italia. Pas de bol, Ford a montré sa GT de plus de 600 chevaux, Audi a révélé sa nouvelle R8 disponible en version V10Plus de 610 chevaux… Lamborghini est venu avec son Aventador SV (Superveloce) de 750 chevaux. La rivale la plus directe de la 488 GTB, c’est la Mc Laren 675 LT. 675, c’est le nombre de chevaux, pour faire encore plus radical que la 650. En queue de peloton, on trouve quand même la nouvelle Honda NSX, hybride de 550 chevaux. Encore en-dessous, Porsche fait encore évoluer sa 911 GT3 RS, avec un moteur 4.0 de 500 chevaux, et des prédispositions course évidentes. De quoi faire passer le nouveau Cayman GT4 (385 ch, boîte manuelle uniquement) pour un angelot.

Salon de Genève 2015 - Audi R8 (6)

Dans une autre sphère, c’est toujours la grosse baston, pour savoir qui aura la plus grosse. Dans l’ordre croissant des puissances affichées : l’Aston-Martin Vulcan, seulement destinée à être menée sur piste, mais pas en compétition, par des clients de la marque. V12 et 800 chevaux au programme. Spania présente la GTA Spano avec 910 chevaux. Comme l’Aston, la Mc Laren P1 GTR est destinée au circuit. Avec 1000 chevaux cette fois. Dans les deux cas, sélection à l’entrée et formation maison… Koenigsegg présente enfin la Regera, qui propose 1500 chevaux de puissance cumulée avec un moteur thermique couplé à trois moteurs électriques (le premier de 100 ch et les électriques totalisant 700 ch). Forcément, ça catapulte… bien plus qu’une Bugatti Veyron, qui tire sa révérence à Genève après dix ans de carrière avec le 450e et dernier exemplaire produit, nommé La Finale. Elle est déjà vendue, et partira au Moyen-Orient.

Salon de Genève 2015 - Koenigsegg Regera (6)

Compactes sous amphétamines

Belle bagarre en perspective, avec la présentation des Ford Focus RS (4 cylindres 2.3 Ecoboost, déjà vu dans la Mustang) forte de plus de 320 chevaux avec quatre roues motrices, et de la version définitive de la Honda Civic Type R. Honda avait promis, à Paris, plus de 280 chevaux. Ce sera 310, issus d’un moteur 2.0 quatre cylindres. Honda promet cette fois-ci 270 km/h en pointe. Du concept-car, Honda conserve l’aileron hypertrophié, et les quatre sorties d’échappement. En prime, Honda est venu à Genève avec un record du tour du Nurburgring, avec une voiture de développement. Le chrono ? 7’50″63. Seat, lui, décline sa Leon Cupra en break ST, tandis que le cousin Audi présente sa RS3, forte d’un 5 cylindres de 367 chevaux.

Salon de Genève 2015 - Honda Civic Type R (4)

Concept cars à tous les étages

Parmi les concept cars, deux surprises. Une bonne, et une moins bonne. On commence par la « bof » : l’Aston-Martin DBX Concept, une sorte de coupé-SUV… Pas simple de sortir des sentiers battus quand on produit les plus beaux coupés de la planète (avis personnel…) La Bentley EXP 10 Speed 6, c’est la probable future baby Bentley à deux places. Dans l’esprit de la Jaguar F-Type, moins réussie cependant à cause des feux avant globuleux. Mais la couleur « vert anglais » permet de rattraper ce petit défaut.

Parmi les concepts remarquables, citons la Nissan Sway, dans le format de la possible remplaçante de la Micra, l’Infiniti QX30 Concept, qui préfigure un SUV compact haut de gamme, la Kia Sportspace, joli break de chasse dont le plancher de coffre est truffé de petites billes qui facilitent les chargements/déchargements. Lexus persiste dans le design outrancier avec les concepts LF-C2, énorme cabriolet, et la micro-citadine LF-SA, façon Toyota IQ franchement énervée. Audi continue de faire évoluer son design par très petites touches avec le Prologue Avant. Idem chez Volkswagen où à travers le Sport Coupé Concept GTE, c’est la future Passat CC qui se dessine, avec une évolution notable au niveau de la calandre. La liste des autos qui annoncent la série s’allonge avec les Suzuki IM4 et IK2. La première prendra place entre la Celerio et la Swift ; la deuxième sera une petite compacte au-dessus de la Swift. Seat aussi joue sur un effet d’annonce : le concept 20V20 préfigure un SUV de milieu de gamme.

Salon de Genève 2015 - Bentley EXP 10 Speed 6 (3)

Bientôt sur nos routes

On parle ici des nouveautés « classiques », présentées à Genève, et nettement plus accessibles que tout ce qui a été cité plus haut. Pêle-mêle, citons le Renault Kadjar, qui a montré un intérieur enfin au niveau de la concurrence en astuces pratiques de modularité, le nouveau Hyundai Tucson (présenté avec le nom ix25 à Pékin au printemps 2014), la Peugeot 208 restylée qui passe aux moteurs Euro 6, le Mazda CX-3, le Range Rover Evoque restylée (avec un nouveau moteur diesel), les BMW Série 1 restylée et Série 2 Gran Tourer, à sept places comme le Volkswagen Touran.

Plus confidentiel, le Sangyong Tivoli, encore un SUV compact, la version SUV de la Qoros 3 (on attend toujours la berline chinoise…), les Toyota Auris et Avensis restylées, la première présentation européenne de la Toyota Mirai. Subaru, lui, présente un grand break, le Levorg. Au rayon restylage toujours, notons la mise à jour du Citroën Berlingo, et de la DS5. DS profite de Genève pour devenir une marque à part entière dans le groupe PSA. Adieu le double chevron. C’est déjà le cas en Chine depuis le printemps 2014. Honda sort le grand jeu avec les nouvelles Honda Jazz et HR-V. Ce qui promet un beau match avec le Mazda CX-3 et le Renalt Captur ! Chez Opel, la petite Karl complète l’entrée de gamme. Cinq portes, cinq places, et un tarif annoncé à 9500 euros. La voiture essentielle selon Opel n’est pas dénuée d’intérêt. Dans le haut de gamme, c’est Skoda qui risque de faire du rififi avec sa très jolie Superb.

Salon de Genève 2015 - DS5 (3)

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s