Auto(s)portrait : le Porsche Macan au Maroc

Porsche a été regardé d’un drôle d’œil lorsqu’il a introduit son premier SUV, le Cayenne, en 2002. La réussite commerciale a poussé le constructeur de Zuffenhausen à poursuivre la diversification de sa gamme, toujours dans le segment des SUV. Le Macan, petit tigre agile dans la vraie vie animale, arrive sur une plateforme d’Audi Q5 largement modifiée, et espère  élargir la clientèle des SUV premium allemands effrayée par les volume voire les prix du Cayenne. Porsche Macan (24)

Attention à la portée des mots. Chez Porsche, quand on parle de SUV compact, il faut traduire « 4,68 m de longueur », certes un peu de place pour passagers et bagages, mais surtout, et c’est un impératif, ne pas manquer de sportivité. Vous songiez au Macan pour remplacer votre Audi Q5 2.0 TDI ? Porsche dédaigne les rivales de moins de 250 chevaux, à seulement deux roues motrices et boîte manuelle, et vise plutôt  les engins lourdement armés. Il y a un blason à défendre. Revoilà donc le curseur qui valse vers des sommets.

Porsche Macan (16)

Trois moteurs au programme, pour animer cette silhouette râblée, à la ligne de toit fuyante, dont la lunette arrière descend très bas : rien que des V6. Les Macan S diesel et S tout court (trois litres de cylindrée chacun) délivrent respectivement 258 et 340 chevaux. Le Turbo gagne le 3.6 de 400 ch… et un équipement un peu plus fourni. Porsche applique sa recette au Macan : un seul niveau de finition, à agrémenter selon ses envies et ses moyens en piochant dans une interminable liste d’options. Ce qui se traduit par un billet de 10 000 minimum.

Vous pensiez faire votre affaire d’un Macan  à 60.000 € ? Aucun Macan ne restera vierge d’options, puisqu’il manque les aides au stationnement avant et arrière, la navigation, une belle sellerie cuir. Avec de belles jantes, un toit panoramique, un système audio amélioré et une batterie de joyaux technologiques, comme la suspension active, et le tour est joué. Même pour teinter couleur carrosserie les bandes latérales noires (c’est certainement fait exprès), il faut banquer.

Porsche Macan (26)

D’agilité, le Macan n’en manque pas. Et de performances non plus, sachant que le diesel de 258 ch fait déjà le job mieux que le minimum syndical. Il abat le 0 à 100 km/h en 6,3 secondes, soit 0,3 sec de moins qu’une Panamera diesel. Le Macan  à mazout risque d’enterrer le Macan S : à tarif identique à l’euro près (59.873 €), il bénéficie d’une fiscalité bien plus avantageuse et non négligeable : à 2.200 € le malus contre 8.000 au Macan S, la cause est entendue. Les 8.000 € appliqués au turbo sont une autre histoire. C’est un engin passion qui prend déjà ses distances avec les deux bébés de la gamme, affiché 20.000 € plus cher. Bizarrement, le fossé financier que l’on présageait et présumait, avec le Cayenne, n’est pas aussi creusé. Compter environ 8.000 € de différence. On pose ça là et on va faire un petit tour dans le sable au pied de l’Atlas….

Lire aussi : l’essai complet du Porsche Macan sur lavoixdunord.fr

Porsche Macan (1)

Porsche Macan (5)

Porsche Macan (4)

Porsche Macan (20)

Porsche Macan (23)Porsche Macan (25)Porsche Macan (27)Porsche Macan (33)

Porsche Macan (34)Porsche Macan (37)Porsche Macan (35)Porsche Macan (36)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s