Peugeot 108 contre Renault Twingo : première baston dans la meute urbaine

Peugeot et Renault se sont marqués à la culotte pour dévoiler leurs crossovers compacts l’an dernier. Ils recommencent en 2014 un peu plus bas en gamme, en dévoilant le même jour les Twingo de troisième génération, et 108, qui succède à la 107.

Renault Twingo (10)Remontés comme des coucous, chez Peugeot et chez Renault ! Pour renouveler leurs entrées de gamme, c’est bien simple, ils ont à peu près tout cassé pour tout rebâtir. Chez Peugeot, la 108 succède à la 107, toujours fidèle au principe des « triplettes » : à savoir un développement commun à PSA et Toyota, pour à terme remplacer les Citroën C1 et Toyota Aygo.

Chez Peugeot, la recette sera « premium » avec des équipements de grande, en série ou en option : clim automatique, démarrage et accès sans clé, caméra de recul, limiteur de vitesse, écran tactile et système de connection à un smartphone embarqué… Tout ce qui était refusé à la 107 et aux deux cousines de précédente génération ! Le moteur 3-cylindres 1.0 de 68 chevaux est conservé des « anciennes », tout comme le principe de la lunette arrière en verre, l’offre trois et cinq portes, et la compacité. C’est à peu près tout.

Peugeot 108 (1)

La 108 grandit peu : elle gagne quatre centimètres pour afficher 3,47 m de longueur. Ce qui semble profiter directement au coffre, qui atteint 180 litres avec une roue de secours. Inflation limitée aussi au niveau de la masse : la 108 la plus légère pèse 840 kilos.

Peugeot 108 (7)

La gamme de moteurs est musclée, avec l’adjonction d’un autre 3-cylindres essence, le 1.2 vti 82 chevaux des 208 et 2008, et l’abandon du 1.4 HDI de 55 chevaux. Une aberration qui disparaît, c’est bon signe ! Pour le meilleur, la 108 gagne un programme de personnalisation à sept thèmes, et trois ambiances intérieures (couronné par la possibilité d’opter, sur la trois-portes uniquement, une carrosserie bi-ton), et surtout une version découvrable, nommée 108 TOP !  Equipée d’un toit en toile, la 108 découvre alors ses quatre places électriquement sur 80 cm de large et 76 cm de long. La capote est disponible en huit teintes, affinant encore le programme de personnalisation.

Trois finitions seront disponibles : Access, Active et Allure. Une boîte robotisée ETG5 fera son apparition sur le moteur 1.0 vti 68. Pour les tarifs… rendez-vous au salon de Genève !

Peugeot 108 (5)

Du côté de Renault, on est nettement moins bavard sur la petite dernière. La Twingo, tout le monde connaît. La première génération « grenouille », née basique ; et la deuxième génération, nettement plus à l’aise au niveau des liaisons au sol, mais avec le charisme d’une huître. Un loupé stylistique habilement rattrapé, mais trop tard, par le restylage de 2012.

Renault Twingo (1)

Du coup, Renault efface tout, et recommence, pour proposer une Twingo 3 qui ne se rapproche pas d’une Twingo 1, mais d’une Renault… 5. La filiation au niveau du design (roues aux quatre coins, inclinaison de la lunette arrière et du hayon en verre, dessin des « hanches ») est clairement assumée dans le discours de la marque.

Pour les dessous, c’est aussi la rupture : la petite Renault, développée avec Daimler (qui en sortira une nouvelle Smart), propose une architecture inédite dans le segment : moteur à l’arrière et propulsion ! Inédit et… risqué ? La connotation « sportive » de ce schéma (synonyme aussi, en théorie d’agilité) n’est pas pour déplaire à Renault, qui avait annoncé la nouvelle Twingo par le biais Du concept sportif Twin’Run.

Renault Twingo (7)

Histoire de tuer complètement la mère, et même la grand-mère, la Twingo 3 sera déclinée en trois et cinq portes, cette dernière étant déjà vue dans les traits du concept Twin’Z étudié avec Ross Lovegrove. La version de série reprend les poignées de portes arrières masquées dans les montants de la Clio IV. La Twingo 3 conservera, en hommage à la mamie née en 1992, quelques couleurs chatoyantes, et des feux de jour ronds, à leds. Ce que tentera la Twingo 3, que son ancêtre avait raté, c’est le programme de personnalisation, qui passera notamment par des stickers. C’est aussi au salon de Genève que seront abordés les choix de motorisations, d’équipements, l’habitacle et sans doute les tarifs.

Renault Twingo (3)

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s