EN IMAGES – L’objet barré du jour : la Renault Avantime façon Alpine de rallye…

Les Renault Avantime, ça n’a jamais couru les rues. Douze ans après le lancement, et dix après l’interruption prématurée de carrière, les survivantes se font rares. Une Avantime comme celle présentée ici, grimée en Alpine de rallye, ne cherchez pas, c’est unique !

Renault Avantime Patrick Jagoury (3)L’Avantime n’a jamais été une voiture de sport. Un constat qui n’arrête pas Patrick Jagoury, un doux-dingue dont on a déjà parlé ici. Patrick (membre l’Amicale Avantime) qui agrandit régulièrement son écurie, a été pris d’une envie folle : combiner ses deux passions, l’Avantime et les voitures… de sport.

Il a sombré du côté obscur de la force après avoir caressé le rêve de posséder une Alpine A110, de la trempe des berlinettes bleues, et, des jaunes barrées de noir, en fin de carrière. «  Je me suis toujours dit que si j’avais mes moyens, je m’offrirais une bagnole de sport, un truc qui sort de l’ordinaire « , raconte Patrick Jagoury.

Assez sage, il n’a pas cherché à réunir la somme nécessaire pour acquérir une belle A110. Il confesse cependant avoir bien failli céder à la tentation de partir en quête d’une A310, nécessitant entre 15.000 et 18.000 euros… Et c’est là que Patrick, toujours rattrapé par le virus Avantime, imagine le crossover parfait : l’Avantime de rallye, hommage aux Alpine.

Renault Avantime Patrick Jagoury (2)

L’idée a émergé après l’acquisition, l’année dernière, d’un Avantime V6 Privilège gris de 2002. Une voiture en sale état, mise en vente 6.500 euros, et coincée dans le stock d’annonces du Bon Coin depuis des années. Le portrait dressé par Patrick Jagoury ne fait pas envie : « les pare-chocs avant et arrière étaient à changer, l’intérieur, c’était une catastrophe, la moquette était à changer, les joints de vitres étaient verts, les disques étaient morts, les pneus à changer… »

En négociant, Patrick Jagoury emmène la bête pour moitié moins cher, et la met sur la table d’opération. Remise en état mécanique, d’abord : amortisseurs neufs, courroie de distribution (les amateurs d’Avantime connaissent le coût de l’opération…), nouvelle pompe à eau, nouvelles bougies, plaquettes de freins et disques ventilés.

Puis transformation esthétique.  » J’ai hésité. Soit la faire bleue, mais j’aime les couleurs vives. Alors je la fais en jaune.  » Patrick Jagoury déniche des artistes, qui veulent bien répondre au moindre de ses désirs : un peintre, connu par l’intermédiaire d’un camarade, mais aussi Rudy Sergeant, un jeune qui a créé Decor Toi, une entreprise spécialisée dans la décoration publicitaire, à Saint-Nicolas, près d’Arras.

Renault Avantime Patrick Jagoury (9)

Le peintre a fait disparaître le gris d’origine de l’Avantime, et le spécialiste de la déco publicitaire a présenté un projet de couverture de la voiture par stickers, pour reproduire les autocollants d’époque, et s’approcher du look de l’Alpine. Un an de travail a été nécessaire pour arriver au résultat, dont Patrick Jagoury sait qu’il sera probablement abondamment commenté.  » Je veux un truc qui pète, dit-il. C’est mon idée. Je la voulais comme ça. Point barre.  »

Le losange Renault a été « stické » sur le toit panoramique, des feux longue portée ont été ajoutés, et un échappement à double sortie centrale a été installé. Les jantes ont été peintes en noir, et de la déco carbone extérieure a été reproduite. L’habitacle fait davantage dans la discrétion, avec une sellerie PE2, et quelques touches de peinture jaune sur certains plastiques du tableau de bord.

Déjà aperçue à Arras fin septembre 2013 pour la sortie nationale de l’Amicale Avantime, dans le Pas-de-Calais, la voiture de Patrick Jagoury n’était pas tout à fait terminée. Sitôt achevée, elle a pris la direction, en décembre, de la vitrine d’EuroPartners, un mandataire installé avenue Kennedy à Arras, dans l’ancienne concession Rover. C’est le patron, Emmanuel Darras, qui a demandé à Patrick Jagoury d’exposer sa voiture chez lui. Patrick ne demande pas mieux.  » Je la sortirai de temps en temps, ce sera surtout pour les concentrations…  » Même s’il paraît qu’à 181.000 kilomètres,  » l’Avanlpine  » de Patrick est encore en pleine forme, et pourrait largement aligner les bornes !

Renault Avantime Patrick Jagoury (16)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s