ESSAI – Opel Cascada 1.6 170 Cosmo Pack, le cul entre deux chaises longues

La succession du cabriolet Opel Astra semblait couler de source, avec la dernière génération de la compacte. Opel a préféré rebattre les cartes et mettre dans son jeu un cabriolet qui lorgne sur deux segments et navigue entre deux eaux. Pas facile de s’y repérer. C’est d’ailleurs pour ça qu’un tout nouveau nom a été choisi.

Opel Cascada (2)Pourquoi est-elle attendue ?

Un cabriolet, dans une gamme, ça fait toujours du bien au moral de l’automobiliste… Surtout chez un constructeur généraliste. Mais la crise passe par là et les modèles de niche jugés peu rentables passent de plus en plus à la trappe. Les cabriolets sont sur le fil du rasoir (sauf chez les premium), la faute à un ratio investissement/volume de ventes insuffisant. L’image, ça ne remplit pas les caisses, malheureusement. Saluons donc la démarche d’Opel, qui ne veut pas encore capituler face aux Peugeot 308 CC, Renault Mégane CC, Volkswagen Golf cabriolet ou Eos. C’est pourtant Opel qui n’a pas voulu donner de descendance à la Corsa TwinTop. Que vaut donc la Cascada, qui n’est pas tout à fait une Astra ?

Conception

Elle a le visage d’une Astra, mais ce n’est pas une Astra. Logique, me direz-vous, puisqu’elle s’appelle Cascada. La cabriolet reprend des éléments techniques d’Astra, et aussi d’Insignia (le train avant de l’OPC), pour poser une carrosserie longue, très longue même : 4,70 m, ce n’est plus vraiment un cabriolet de milieu de gamme. La Cascada est plus longue qu’une Audi A5 cabriolet, qu’une BMW Série 3 cabriolet, et se situe quasiment au niveau d’une Mercedes Classe E cabriolet. Certaines rivales vraiment compactes lui rendent jusqu’à 45 centimètres de longueur totale.

S’il avait eu recours au toit rigide escamotable pour la Twigra TwinTop, Opel conserve la capote souple pour sa Cascada, comme il l’a toujours voulu, sur ses voitures moyennes… sauf l’Astra III. La capote en toile permet d’alléger la ligne, à l’arrière, mais c’est à l’avant que ça cloche, que le déséquilibre est le plus prononcé : la faute à un capot très court, et à une baie de pare-brise avancée. Celle-ci remonte largement au-dessus de la tête des deux occupants à l’avant.

L’arrière, effilé, est plutôt joliment travaillé, avec le couvre-capote cerné de chrome, les feux reliés par une barre chromée, et la courte malle évasée, comme sur le break Insignia.

Bon point : la capote peut-être actionnée depuis la télécommande, ou dans l’habitacle, en roulant, jusqu’à 50 km/h. Dix-sept secondes sont nécessaires pour enlever, ou repositionner le haut. Pour donner à la Cascada une allure moins austère, la capote noire peut-être remplacée par du rouge Malbec ou du brun Mokka, contre 120 € sur la finition Cosmo Pack, ou 350 € sur Cosmo. Raisonnable…

Sur la route

Opel profite du lancement de la Cascada pour introduire un tout nouveau moteur essence. Un 1.6 SIDI Ecotec, décliné en deux puissances : 170 et 200 ch. Seul le 170 ch arrive sous le capot de la Cascada, avec une carte de visite respectable pour atténuer les vibrations et les sifflements. Avec 260 Nm de couple (en boîte manuelle, 280 en boîte auto) disponible dès 1 650 tr/mn, ce moteur est voulu souple est onctueux. Il l’est, c’est d’ailleurs une des qualités principales de la Cascada.

Mieux vaut oublier toute tentative de dévergonder la bête et de décoiffer les quatre occupants : c’est peine perdue. Les 170 chevaux sont cassés dans leur élan par un poids à vide qui frise les 1.800 kilos.  Le voilà, l’ennemi de la Cascada. L’Astra s’était déjà (mal) distinguée par une surcharge pondérale. La conception d’un cabriolet à coups de renforts enfonce le clou.

Opel Cascada (18)

Le rythme balade s’impose de lui-même, surtout avec un œil qui traîne un peu trop sur le verdict conso moyenne à l’ordinateur de bord. Sans brusquer la Cascada, impossible de descendre sous les 8,5 l/100 km. Sur le papier, cela se traduit par des émissions de CO2 de 148 ou 149 grammes, selon la taille des jantes, entre 18 et 20 pouces.

Passer au diesel pour bénéficier d’un couple plus costaud ? Pas forcément une bonne idée. Au-delà de l’aspect purement dogmatique, qui considère comme une hérésie l’association mazout/cabrio/promenades cheveux au vent/nez et oreilles à l’air libre, le 2.0 CDTI de 165 ou 195 ch est encore trop rugueux, bruyant, voire brutal dans sa définition la plus puissante.

Le discret 1.6 SIDI reste donc l’option la plus logique. Le 1.4 turbo de 140 chevaux risquant d’être trop juste, en plus d’être particulièrement glouton.

Opel Cascada (10)

Dans le cocon

La Cascada espère séduire les petites familles avec quatre places, et un coffre, toit ouvert, de 280 litres. Compter trente litres de moins avec une roue de secours galette. Et rajouter cent litres quand la capote est en place, et que la Cascada se mue en coupé. L’habitabilité reste honnête, mais à l’avant, on l’a écrit plus haut, la baie de pare-brise remonte assez haut, au-dessus de la tête des passagers avant. Défaut que l’on pensait « réservé » aux coupés-cabriolets.

L’environnement intérieur est emprunté à l’Astra, liftée pour représenter une tendance davantage haut de gamme. Le cuir présente bien, et un bras téléscopique vient présenter la ceinture à l’occupant. L’équipement qui me faisait fantasmer, gamin, sur les coupés Mercedes des années 1990. Le sentiment d’opulence est bien là, et même trop à cause d’un nombre incalculable de boutons sur la console centrale et le volant. D’où une ergonomie qui paraît brouillonne, et pollue inutilement le champ de vision du conducteur.

Sur le plan des sensations, tout est conforme au plan qui veut faire de la Cascada un cabriolet routier plus West Coast que Gorges du Verdon. Le confort ne souffre d’aucune critique, et le bilan sonore, capote ouverte ou fermée, est plus que correct.

Le choix de la finition (Cosmo ou Cosmo Pack, la première étant déjà bien équipée) dépendra surtout du choix de la motorisation : seul le 2.0 CDTI 165 ch est disponible dans les deux finitions, à 33.500 ou 36.350 €. Le 1.4 turbo constitue le prix d’appel en finition Cosmo à 29.990 € et le modèle le plus recommandable, le 1.6 turbo, ne s’échange qu’en finition Cosmo Pack à 34.950 € (boîte auto en sus, 1.000 €). C’est 1.450 € d’économisés par rapport au diesel du 165 chevaux, plus vigoureux, mais à l’agrément de conduite moindre. Les principales différences entre les deux finitions tenant à la sellerie cuir, au système multimédia plus fourni, à la présence d’une caméra de recul (indispensable), au stationnement avancé et à la détection d’angles morts.

Opel Cascada (8)

Le bilan

Pas simple de retrouver ses petits dans cette compacte qui se veut haut de gamme, dans un gabarit de paquebot, ce que ne laissait pas croire le lien évident de parenté avec l’Astra. Pas simple non plus de composer avec une ergonomie complètement dépassée, et un poids qui tue les bonnes dispositions du moteur 1.6 SIDI 170 chevaux. Avec la Cascada, mieux vaut prendre son temps pour une balade tranquille plutôt que de chercher la perf’.

Oh oui !

  • Confort
  • Bon niveau d’équipement
  • Douceur et onctuosité

Oh non !

  • Trop de boutons dans l’habitacle
  • Ligne déséquilibrée
  • Poids trop élevé

Opel Cascada 1.6 SIDI 170 Cosmo Pack

  • 34.950 €, gamme à partir de 29.990 €
  • 4 cylindres essence, 1 598 cm3
  • 170 ch à 6 000 tr/mn
  • couple 204 Nm à 6 000 tr/mn
  • Vitesse maxi, 222 km/h
  • 0 à 100 km/h en 9.6 secondes.
  • Consommation homologuée : 6,3 l/100 km (mixte).
  • Émissions de CO2 : 149 gr/km.

Équipement de série

  • Jantes alu 18 pouces
  • Capote électrique noire
  • Système de navigation et écran 7 pouces
  • Détection d’angles morts
  • Sellerie cuir et réglages électriques
  • Caméra de recul
  • Sièges avants et volant chauffants

Dimensions

  • Longueur 4,70 m
  • Largeur 1,83 m
  • Hauteur 1,44 m
  • Coffre 350 litres (avec capote fermée et roue de secours temporaire)
  • Poids 1 816 kilos (avec conducteur de 75 kilos)
  • Réservoir 56 litres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s