Renault Twin’Run : la charge d’un double héritage

Renault a présenté juste avant le Grand-Prix de Monaco sa Twin’Run. Révélé un mois après Twin’Z, estampillé « mode », le concept Twin’Run joue la partition sportive sur le thème de la petite citadine. Et prétend assumer l’héritage des Renault 5 Turbo et Clio V6. Tout en posant, comme le Twin’Z, les jalons pour la remplaçante de la Twingo.

Renault Twin'Run

Au design dynamique de ses derniers concepts cars, Renault associe (enfin) une mécanique en rapport. Alpine A110-50 mise à part… C’était le minimum, pour justifier la filiation avec la Renault 5 Turbo et la Renault Clio V6, marotte du Losange pour mettre en avant sa Twin’R. Il y a un mois, le concept Twin’Z conçu par Renault avec le designer Ross Lovegrove, avait levé le voile sur la version sage de ce qui pourrait être la remplaçante de la Twingo,matinée de Renault 5, si l’on en croit le feux avants (relativement) carrés, un hayon qui descend en un seul plan jusqu’au bouclier, et des feux arrières rappelant la poupe de la R5 Turbo.

Renault Twin'Run

La deuxième « Twin » reprend ces gimmicks, mais se prive des deux portes arrières à ouverture antagoniste, en reprenant les attributs de la petite sportive (prises d’air, échappement, carrosserie surbaissée, aileron proéminent). Il n’y a pas de quoi tomber à la renverse, en tout cas pas plus qu’en regardant Abarth 595 Competizione, par exemple. La ressemblance entre les deux est frappante. Mais on fait quoi de l’hommage rendu aux Clio V6 et R5 Turbo ? Pas simple, si on trouve davantage de similitudes avec une Fiat 500…

Renault Twin'Run

Ce n’est pas la réinterprétation de la rangée des phares additionnels que l’on trouvait sur les Renault 5 Turbo de rallye (deux fois deux projecteurs à leds, de seulement 25 mm d’épaisseur sur le concept) qui rapprochera la Twin’Run de ses aînées. Chacune à leur époque, elles boxaient, rappelons-le, dans une catégorie supérieure. Pour respecter la lignée, et donner une descendance (même conceptuelle) aux R5 Turbo et Clio V6, il faudrait une voiture qui reprenne les traits de la Clio IV.

Renault Twin'Run

C’est la partie mécanque de la Twin’Run qui doit faire « tilt ». Là, on peut enfin parler d’héritage. Comme ses deux ancêtres, la Twin’Run adopte un moteur en position arrière (séparé de l’habitacle par une vitre), privant la voiture d’une banquette arrière. Il a fallu faire entrer le moteur V6 3.5 porté à 320 chevaux (dérivé de celui de la Mégane Trophy), pour 380 Nm de couple,  dans une voiture mesurant 3,68 m.

Pas mal, pour une voiture certes de course, mais qui pèse à peine 950 kilos, grâce à la carrosserie en composite (fibre de verre polyester), et au châssis tubulaire. La Clio V6  a culminé, au top de sa forme et de sa carrière, à 255 chevaux.

Renault Twin'Run

100 % compète, la Twin’Run a droit aux baquets, à l’arceau tubulaire, et à la boîte séquentielle à six vitesses. Le pilote étant installé devant un combiné d’instrumentation laqué blanc, qu ireprend deux joujoux que n’oublient pas les possesseurs de R5 Turbo : les manomètres de pression d’huile et de température d’eau rouges à aiguille. Les performances du concept sont annoncées à 250 km/en vitesse de pointe, et le 0 à 100 km/h excécuté en 4,5 secondes.

Il y a de quoi, là, manger de l’Abarth 595 Competizione… en vente et en circulation libres. Mais la Twin’Run reste un concept. Bien plus excitant, cependant, que celui qui préfigurait la Twingo deuxième génération. C’est déjà ça de gagné. Histoire de ne pas laisser croire qu’il s’agit de paroles en l’air, Renault-Sport a intérêt à s’occuper de la suite !

Renault Twingo Concept

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s