Nouvelle vente Heuliez prévue le 7 octobre 2012 à Cerizay : 382 lots mis aux enchères

Les propriétaires d’Heuliez poursuivent la dispersion de son patrimoine. Après la mise en vente de brevets, puis la vente aux enchères d’une quarantaine de concept-cars, de nouvelles enchères seront prononcées le 7 octobre, à l’usine de Cerizay.  A vendre cette fois-ci : 382 lots, dont des voitures, des tableaux, et de la documentation, sans prix de réserve (Mis à jour le 13 septembre à 12 h 30).

Opel Tigra Twintop Heuliez

Le groupe BGI, propriétaire du carrossier Heuliez, continue de mettre en vente les bijoux de famille de l’entreprise. Le but : faire entrer de l’argent frais dans les caisses de l’entreprise, qui compte 343 salariés. La précarité de la situation économique du groupe et le manque de charge de travail ont déjà abouti à la mise en place d’une journée de chômage technique par semaine. La mesure est en vigueur jusqu’à la fin de l’année 2012.

Peugeot 206 CC ciel bleu  Heuliez

Après s’être séparé d’une grande partie de sa collection de prototypes et de concept-cars en juillet 2012, pour un résultat financier loin des espérances, Heuliez n’a pas peur de réitérer le fiasco. Il remet le couvert pour une nouvelle vente aux enchères le 7 octobre, à l’usine de Cerizay.

Seront extraits du patrimoine et de la mémoire matérielle de l’entreprise 382 lots, proposés par le commissaire-priseur Jack-Philippe Ruellan : des ouvrages littéraires sur Heuliez, des tableaux représentant les voitures du constructeur, des lithographies, des logos Heuliez, des photos, des drapeaux et pavillons, des catalogues, prospectus, dossiers de presse et autres documentations.

On trouve également une action au porteur de la société des taxis Citroën, authentique, signé de la main d’André Citroën.

Opel Tigra Twintop prototype Heuliez (2)

Les produits dérivés Heuliez et de promotion sont nombreux : sorties de bain, soupières, cendriers, tasses et soucoupes, compotier… Plus insolite, figurent dans le catalogue des ensembles comprenant, par exemple, une pochette contenant un briquet Zippo et un appareil photo siglés Heuliez, ou alors des ensembles de vêtements eux aussi marqués Heuliez.

Tous ces objets avaient été pieusement conservés en plusieurs exemplaires, cachés dans une pièce discrète, à l’usine, pendant des dizaines d’années…

Dominique Pagneux, mandaté par Heuliez, assure que la vente d’objets siglés et autres photos ne concernent que des surplus : « Pour chaque objet trouvé, on a gardé trois exemplaires de chaque. Il y avait un stock de vêtements gigantesques. On ne pouvait pas garder cinquante parkas, des trucs absurdes. Des tas d’objets avaient été commandés, et n’ont pas été distribués. Quand on additionne tout ce qu’on a trouvé, il y en avait dans tous les sens, tout ça en quantité industrielle. L’entreprise n’a aucun intérêt à garder tout ça. »

D’autres lots sont davantage liés à l’activité d’Heuliez : des dessins, des gouaches, des maquettes en plâtre et résine au 1/5e. Toujours d’après Dominique Pagneux, « chaque photo est conservée en trois exemplaires, avec son négatif« . Chaque gouache proposée à la vente est un doublon de celles conservées à l’usine. « Par exemple, sur la Renault 30, pour six ou sept dessins, il y en avait une trentaine qui disaient la même chose. »

« On n’amoindrit pas le patrimoine, on déstocke« , résume Dominique Pagneux, pour qui toutes les documentations techniques, les photos, les dessins, les gouaches et de nombreuses maquettes ont des chances de se retrouver dans un conservatoire, qui sera situé dans l’usine, accessible aux passionnés, aux historiens et aux propriétaires de voitures fabriquées chez Heuliez.

Quatre-vingt-neuf voitures ou carrioles seront enfin mises en vente. Dont des caisses nues, des voitures prélevées sur chaînes et qui ont servi à l’usage interne de l’usine, des maquettes en clay ou en plâtre (Kia KCV3, Edonis, dessinée par Marc Deschamps, Citroën Eco 2000), des voitures de salon ou des prototypes (Opel Tigra TwinTop, Renault 11 cabriolet, Citroën BX Monospace 7-8 places…), quelques concept-cars (Renault Espace @Confort, Peugeot 206 Ciel Bleu). On trouve même des toits rétractables de Peugeot 206 CC.

Citroën BX Van Heuliez (1)

Parmi les curiosités, on notera aussi la présence d’une épave de Citroën DS cabriolet quatre portes, d’une Citroën ZX Tricorps DongFeng Fukang de 1996 pour la Chine, ou encore d’un pick-up à toit rétractable Chevrolet SSR.

Chevrolet SSR Heuliez

De nombreuses voitures seront sans doute vendues pour une bouchée de pain ou pour pièces,  dans la mesure où elles n’ont ni clés, ni carte grise, ni plaque constructeur ni numéro de frappe à froid. C’est déjà mieux que de les envoyer directement à la casse. Qu’adviendra-t-il de la Peugeot 106 Electric Védélic qui a réussi à parcourir 205 km en 2000, entre La Rochelle et Poitiers, vendue sans batteries ?

Le jour de la vente, le public sera prévenu. Certains invendus encombrants partiront directement à la casse.

4 réflexions sur “Nouvelle vente Heuliez prévue le 7 octobre 2012 à Cerizay : 382 lots mis aux enchères

  1. Faut bien trouver de l’argent. Mia vient de mettre tout le monde au chomage au moins jusqu’au 31/12/2012, la voiture ne se vend pas, Ségolène ne va surement pas remettre des sous dans l’affaire ça sent mauvais. on n’ s’imprivise pas constructeur auto du jours au lendemain (je ne parle pas des gens de Cerizay ) mais des repreneurs mais ça sent les fin surtout quand on vend les précieux bijoux de familles

    • Pour rappel, Heuliez avait été scindée en deux à l’été 2010 : Mia Electric avait repris l’activité de véhicules électrique, et le groupe BGI avait repris l’activité de carrosserie industrielle et de sous-traitance, via Heuliez SAS, ainsi que tout le patrimoine matériel de l’entreprise (concept-cars, protos, etc…). Le choix de vendre les bijoux de famille est celui d’Heuliez SAS, et l’argent récolté ne part que dans les caisses d’Heuliez SAS.
      Mia Electric ne bénéficie pas du tout de cette vente… et doit trouver d’autres moyens de subsister.

  2. Bonjour à tous. Je suis Dominique Pagneux, l’historien mandaté par Heuliez SAS pour organiser cette vente. Ceux qui ont acquis mes nombreux ouvrages savent combien j’ai souvent parlé de Heuliez dans mes pages et dans les colonnes de Citropolis, dont j’étais le rédac-chef. La maison et le patrimoine Heuliez me sont cher, sans doute depuis que j’y ai rencontré Henri Heuliez, lors d’un stage au début de mes études.

    Mon axe de travail pour la sélection des lots de cette vente, en accord avec la direction d’Heuliez SAS, a été de ne rien vendre qui ne soit pas en double ou triple dans les archives, ou les armoires. Il faut savoir que l’ancienne direction a jadis dépensé des sommes incalculables mais considérables dans la production de multiples objets publicitaires en grande quantité, qui ne furent que peu ou pas distribués. Lors de cette vente, chacun pourra enfin profiter de ces objets souvenirs.

    En ce qui concerne les archives, 3 exemplaires de chaque document édité ont été préservés en vue de réaliser un conservatoire de la mémoire et du travail des employés du groupe depuis l’origine. Ne sont donc mis en vente que des objets en excès. Ne sont évidemment pas vendus tous les documents de travail, ni les dossiers historiques.

    Quant aux véhicules, le sujet a été déjà débattu. Soit on laissait la collection en l’état et dans dix ans, tout partait à la ferraille faute d’entretien et de soutien des pouvoirs publics, soit on prenait la mort dans l’âme la décision de vendre afin que chaque véhicule soit individuellement préservé. C’est un pari sur l’avenir déchirant mais qui vaut mieux que le néant.

    Le fait de réaliser deux ventes distinctes n’est pas de notre fait mais du refus d’Artcurial de réaliser la vente globale de la collection. Les responsables de cette maison de vente ayant préféré faire leur marché dans la collection en laissant de côté ce qui leur semblait moins prestigieux, la direction d’Heuliez SAS a décidé d’organiser avec mon aide une seconde vente. Comme j’avais toujours soutenu que la collection Heuliez ne pouvait bien se vendre qui si elle se vendait sur place dans les lieux historiques, cette vente d’octobre aura lieu sur le site même des usines de Cerizay.
    De toute façon, il faut avoir été frappé d’autisme ou d’amateurisme pour imaginer vendre des prototypes BX ou AX à des collectionneurs de Ferrari ou d’Aston-Martin, en pleine manifestation sportive et agitation extérieure…

    Le mal est fait, et donc cette 3eme vente veut permettre au vrai public d’amateurs de ces véhicules de pouvoir acquérir une part de ce patrimoine, un souvenir, ou un véhicule. Il y a l’opportunité pour tous les collectionneurs sincères, ceux qui ne spéculent pas, de repartir avec un véhicule unique ou exceptionnel, en ayant de surcroît le sentiment d’avoir aidé à la continuité de l’entreprise et à la préservation des emplois restants.

    Ensuite, dans les mois qui suivront, en accord avec la direction d’Heuliez SAS, un lieu et un bâtiment sera dédié sur le site à établir un conservatoire dédié au passé de l’entreprise. La totalité des documents conservés y rejoindront de nombreuses maquettes, un très grand nombre de dessins, gouaches, tableaux. Les archives seront classées avec une méthodologie spécifique aux musées, afin de permettre aux historiens et chercheurs de travailler dans de bonnes conditions sur le passé de la marque qui, loin d’avoir été dilapidé, sera au contraire clarifié et mis en valeur.

    Depuis le milieu des années 90, le groupe Heuliez a connu des heures sombres et difficiles. Le redressement ne pourra se faire que dans l’apaisement et l’effort de tous pour redonner à ce site sa fierté et un peu d’espoir. Cette vente ne doit pas être vue comme un jour sombre, mais comme un nouveau geste pour aider à avancer, sans amertume ni regret. Heuliez n’est pas mort, le talent est toujours en place, le savoir faire aussi, et la volonté d’avancer doit être présente en chacun.

    Je donne rendez-vous à tous le samedi 06 octobre pour la visite des lots. Je serais très heureux de rencontrer tous ceux qui comme moi, ont une petite carriole verte dans un coin de la tête….

    Passionnément votre. Dominique Pagneux.

  3. merci a vous , a l’impossible nul n’est tenu…toutefois pour m’être battu pour sauvegarder du patrimoine technique et historique Français pendant 20 ans dans le milieu aéro…je sais maintenant en retraite que contrairement aux Anglais la notion de patrimoine n’existe pas dans les gênes Français…peut être en avons nous trop produit…pour en arriver a ne plus en connaitre la valeur pour les générations a venir! et quand on a oublié d’où l’on vient on prend le risque de se perdre et de recommencer les mêmes bêtises…on avance pas! chez Nissan, entre autre cette erreur n’est pas commise…un musée existe depuis longtemps, eux avancent…nous on recule! les jeunes ingénieurs calculent très bien…mais n’inventent plus !on a du mal a remplacer les cadres venues des ateliers d’en bas devenus aujourd’hui ingénieurs et qui partent en retraite…on régresse…et tout le monde s’en fout! j’ai sauvé trois limousines Heuliez et une dizaine de R25 et j’ai pas un rond, mais je serais là pour cette vente en essayant de sauver encore un bout.
    Bernard DAURAT
    tél. mob. +33(0)609 135 183
    Président fondateur de l’Association « Mémoire de l’Air »
    Fondateur de l’Association des « Amis de l’Hélica » (www.helica.info)
    Vice-Président fondateur de l’Association « Toulouse-Montaudran, mémoire d’avenir » – TMma (www.montaudran.org)
    Vice-Président de l’Association des « Amis du Musée de la Radio et de l’Aéronautique de Croix d’Hins »

    ex-Technicien – Restaurateur de patrimoine
    au Musée de l’Hydraviation de Biscarrosse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s