Les Citroën présidentielles sur les Champs… Elysées

PAR BENOIT FAUCONNIER

La dernière saison du C-42, la vitrine de Citroën sur les Champs-Elysées, à Paris, a ouvert sur un événement d’actualité : les élections. Le double chevron propose au public d’élire… sa Citroën préférée, et présente, en parallèle, une exposition sur les Citroën qui ont été au service des présidents français, de la 15 Six de René Coty à la C6 de Nicolas Sarkozy.

En 1954, Citroën construit deux exemplaires d’une 15 Limousine, équipée de la suspension hydropneumatique, et d’un chauffage additionnel. L’une d’elles est exposée au C-42. Encore plus mythique, la DS du général De Gaulle. C’est la 3 PR 75 qui frime sous les projecteurs, avec un toit ouvrant en toile permettant au grand militaire de saluer la foule.

Cap sur les années 70. Clairement, à l’Elysée, ça sent la thune et le bling bling. Georges Pompidou commande en 1971 une SM (la meilleure GT française de l’époque) rallongée et découvrable, réalisée dans les ateliers d’Henri Chapron.

L’ultime voiture d’apparât, pour succéder à la DS rallongée aussi par Chapron, en 1968, mais qui reste, elle, cachée au conservatoire Citroën. La SM des superlatifs étatiques  est équipée d’une boîte de vitesses et d’un système de refroidissement qui lui permettent de rouler au pas.

Cette SM a été sortie pour les grandes occasions par Giscard, Mitterrand et Chirac.

Largement plus soft, les CX Prestige et Citroën C6 sont aussi présentées au C-42. La CX noire fait penser à celle du couple Chirac, immatriculée 19 FLX 75, qui a attiré toutes les lumières des caméras lors d’une épique traversée de Paris après l’élection de 1995. Mais ce n’est pas celle du couple Chirac !

Idem pour la C6, qui n’est pas vraiment celle du président Sarkozy. Celle actuellement utilisée pour les déplacements présidentiels est un peu plus blindée.

Les mordus de Citroën présidentielles ont encore deux déplacements à faire : à Colombey-les-Deux-Eglises où est exposée une Traction Avant du général de Gaulle, et à Lille, à la maison natale du grand Charles, rue Princesse, où se trouve la DS reconditionnée de l’attentat du Petit-Clamart, en 1963.

Les Citroën présidentielles, à voir au C-42 jusqu’à la mi-juin, au 42, avenue des Champs-Elysées, à Paris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s