Tuning attitude in Lens, by Romain Gavras et DJ Mehdi

PAR BENOÎT FAUCONNIER

DJ Mehdi est décédé cet après-midi à l’âge de 34 ans. La nouvelle a glacé le sang de tous les fans d’électro. DJ Mehdi était (et restera) l’un des piliers d’Ed Banger Records, le label fondé par Pedro Winter. Si on pense ici à DJ Mehdi, c’est qu’on a eu l’occasion d’en parler à l’occasion d’un clip tourné à Lens, ayant pour « décor » le monde du tuning. Le son était signé DJ Mehdi, remixé par Thomas Bangalter, un des deux Daft Punk. Un petit billet publié le 30 janvier 2010, et qui disait ceci…

Le clip n’est pas nouveau, mais il fait toujours autant d’effet, autour de la bagnole reine. Enfin, un certain type de bagnoles… La clique d’Ed Banger Records s’est penchée sur un titre de DJ Mehdi. Aux manettes du remix, pour le son, Thomas Bangalter, l’un des deux Daft Punk. A la réalisation, Romain Gavras, fils de Costa-Gavras, co-fondateur du collectif Kourtrajmé, auteur de l’excellentissime docu A Cross the Universe, du groupe Justice. Bref, une belle équipe qui a enfanté Signatune.

L’histoire ? Un accro du tuning qui part au charbon au volant de sa Honda Prélude repeinte des années bissextiles pour une compétition de pression acoustique (concours SPL) : un appareil mesure sur toute une gamme de fréquences le nombre de décibels crachés par le sound system de la voiture tunée. Un duel des temps modernes, en quelque sorte.

Tout y est : les autos flashy et surbaissées, les têtes de prolos, les « fat boys » au crâne rasé, les jeunes femmes apprêtées et le public à casquettes. Le décor ? Le Pas-de-Calais version Germinal. Certains reconnaîtront sans peine la ville de Lens : l’ancien cinéma Apollo, la friterie Lens Frites, place de la Gare (aujourd’hui disparue), et surtout le parking République, où se déroule le rassemblement de tuning et la battle finale.

Les amoureux du tuning ne s’y retrouveront pas. Les autres estimeront la chose finement observée et plutôt réaliste, risquant de mourir de rire après visionnage de ce portrait au vitriol d’un milieu qui peine à être valorisé par le prisme de quelques médias. Et dont les « acteurs » peinent souvent à sa valoriser eux-mêmes. Une « caste » qui fait encore les choux gras de Confessions intimes, sur TF1, et qui a permis d’élever au rang de demi-Dieu vivant Christophe, un passionné de tuning douaisien, suivi par une équipe de Strip Tease.
Au fait, précision : il s’agit d’une fiction. Toute ressemblance avec des personnages réels, etc, etc…

Le clip est caché ici…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s