Une autoroute sur la mer : impossible pas chinois

PAR BENOÎT FAUCONNIER

Le pont de Normandie, celui de l’île de Ré, le viaduc de Millau… Bien jolis, ces ouvrages français, mais qui passeraient pour des jouets à côté du pont Haiwan, en cours de construction dans la province de Shandong, au nord-est de la Chine.

Avec leur sens de la démesure, les Chinois sont en train de construire le plus long pont sur la mer au monde : 41,85 km, pour relier trois points : la ville de Qingdao, l’aéroport, et la ville de Huangdao. Qui dit trois points à relier dit… un échangeur. Sur l’eau, bien entendu. Cinq mille piliers supportent l’ouvrage.

Dix mille ouvriers se sont relayés (certains ont rendu leur… tablier) pour la construction de ce bijou technologique, dont la jonction a été opérée le 22 décembre 2010.

Plus de 8 milliards d’euros sont dépensés pour faire gagner trente kilomètres et vingt minutes de parcours aux automobilistes qui souhaitent relier Huangdao à Qingdao. Ca laisse rêveur, en voyant avec quel enthousiasme et quelle célérité est entreprise la rénovation de l’autoroute A25, entre Lille et Dunkerque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s