La Nissan Leaf voiture de l’année 2011 : le trophée qui tombe pile

PAR BENOÎT FAUCONNIER

Le titre de voiture de l’année 2011 a été décerné à la Nissan Leaf, la compacte 100 % électrique de Nissan bientôt disponible sur le marché français. Un « prix » attribué par un jury de 58 journalistes européens et qui, comme tous les prix ou compétitions du genre, est sujet à controverse.

Cette distinction ne présage en rien la carrière de la voiture, et ne reflète pas forcément les goûts des clients. Dans le cas de la Leaf, c’est absolument vrai puisque la voiture est en passe d’être commercialisée. Son couronnement intervient peu après les premiers essais réalisés par les journalistes.

Ils ont primé l’audace. Technologique, d’abord. La Leaf est la première voiture électrique à être distinguée. Un pari industriel et commercial osé, qui s’accompagne d’une démarche cohérente : le style, les équipements sont à l’avenant. En totale rupture avec ce qui existe, même si Nissan nous a déjà habitués à des « coups », comme la Cube, ou la Juke.

Le revers de la médaille, c’est justement le côté « pionnier » de la technologie : 160 km d’autonomie et un prix de vente relativement élevé, ça ne suffit pas à distinguer une voiture. De toutes les candidates en lice, la Leaf est peut-être celle qui s’apparente le plus à un « laboratoire ». Un modèle qui renouvelle le genre automobile, voire le révolutionne. Sur cet aspect-là, c’est bien elle la voiture de l’année. Est-ce pour autant une voiture totalement convaincante ? Sans doute pas.

Depuis sa création, le palmarès des voitures de l’année recèle un certain nombre de curiosités : saviez-vous que la Renault 9 a été élue en 1982 ? La formidable Citroën XM a devancé, en 1990, la non moins formidable Mercedes SL. La Fiat Tipo a eu son année de gloire en 1989. En 1993, une Nissan avait déjà gagné : la Micra. Elle était suivie de l’immonde Fiat Cinquecento. En 1979, la gagnante a  été la banale Simca Horizon, devant la Fiat Ritmo.

Cette année, la Nissan Leaf devance l’Alfa Roméo Giulietta, l’Opel Meriva, la Ford C-Max, la Citroën DS3, la Volvo S60 et le Dacia Duster.  Avant l’électrique Nissan Leaf, une autre technologie révolutionnaire a été primée : l’hybride, avec la Toyota Prius en 2005. Et l’an prochain, place à l’Opel Ampera ? Sa chaîne de traction électrique dopée par un moteur thermique uniquement utilisé pour recharger les batteries, ça fera encore un beau coup de pied dans la fourmilière. On prend les paris ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s