Le Ford Explorer explosé dans Jurassic Park

PAR BENOÎT FAUCONNIER

Direction une île située à 180 km à l’ouest du Costa Rica pour localiser Jurassic Park : un parc d’attraction créé par John Hammond, un vieux milliardaire, où gambadent tranquillement des dinosaures réintroduits à partir d’ADN de moustique fossilisé vieux de plusieurs millions d’années.

Ce parc, pour lequel Hammond a « dépensé sans compter« , n’est pas tout à fait au point, au-delà du fait que des spécialistes invités par Papy Zinzin s’étripent sur la moralité de telles manipulations génétiques.

Pour promener ses futurs touristes, Hammond a pensé à tout : il les baladera dans des Ford Explorer 4X4, intérieur en cuir beige, dépossédés de leurs gloutons moteurs thermiques au profit d’une traction électrique, et d’un guidage automatique par rail.

Histoire de faire ricaner les pros du camouflage, les Ford Explorer seront jaune et vert flashy zébrés. Au tableau de bord, un écran maousse qui délivre des informations sur le parcours grâce à « un CD Rom interactif » (on ne rigole pas, on est en 1993…). Le fin du fin, c’est quand même le toit panoramique surélevé, et apparemment en plexiglas.

Jeff Goldbum, Laura Dern, Sam Neill, ainsi que les petits enfants et autres sbires d’Hammond sont envoyés tester le parcours du parc. Sauf qu’au service informatique, il y a un enfoiré de première qui sabote les systèmes de sécurité pour subtiliser des embryons de dinosaures.

Alors que l’escroc se débrouille comme un manche au volant de sa Jeep Wrangler aux phares carrés et se plante lamentablement, il se fait dévorer sur place par un dinosaure chafouin. Ailleurs, au même moment, les tyrannosaurus rex ne sont pas dans de meilleurs dispositions. Le Ford Explorer numéro 4 passe un sale quart d’heure, réduit à l’état de bouillie après avoir été jeté d’une falaise sur d’immenses arbres en contrebas.

Le principal, c’est que les mioches du milliardaire et les scientifiques s’en sortent, non sans avoir latté la gueule à coup de Rangers aux vélociraptors. Devant un tel bordel, on laisse les déchets sur place : le parc, les dinosaures chafouins et les Ford Explorer sont abandonnés, et les survivants s’esquivent en hélico… non sans une vieille erreur de raccord : l’hélico est censé survoler la mer, et on voit derrière Sam Neill, à travers la vitre de l’hélico, un paysage verdoyant qui défile…

Dans la suite, « Jurassic Park : le monde perdu« , sur les écrans en 1997 Hammond remet le couvert sur une île voisine. Mais les Ford Explorer sont remplacés par des Mercedes ML 4X4, en vertu d’un juteux placement commercial visant à accompagner la commercialisation de la première génération du SUV Mercedes.

Fini la gaudriole, niveau décoration : les Mercedes ML sont tatoués à la militaire, sans doute après une opération de lobbying menée par le syndicat des camoufleurs professionnels.

La vie civile et industrielle du Ford Explorer a commencé en 1990. Ford avait besoin d’un SUV tout-terrain à cinq portes pour remplacer le Ford Bronco. Un format dont raffolent les Américains, dans la même lignée que les pick-up Ford F-150 et Ranger. C’est d’ailleurs ce genre de SUV compact (motorisé par un V6 de 4.0 quand même) qui a incité les Allemands les premiers à lui emboîter le pas il y a une quinzaine d’années (Mercedes ML et BMW X5). Le Ford Explorer a un court temps été importé en France. Mais sans Diesel, point de salut, d’autant que son positionnement de compact aux USA était synonyme de haut de gamme en France.

Aux USA, la carrière de l’Explorer se poursuit après quatre générations, au cours desquelles un V8 de 4.600 cm3 a secondé le V6 4.0.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s