Peugeot 508 : clairement haut de gamme, mais pas trop

PAR BENOÎT FAUCONNIER

Entre le 4, et le 6, il y a le 5. Un énoncé qui ravira à la fois les futurs écoliers de cours préparatoire… et les amoureux de Peugeot, mais aussi, plus généralement les amateurs de véhicules statutaires.

Dans le prolongement direct du concept car annonciateur 5by Peugeot, dévoilé en mars, à Genève, voici les lignes définitives de la 508. Classiques, classieuses. La belle, au style affiné par rapport au reste de la gamme Peugeot, est censée succéder à la 407, mais aussi à la 607. Un peu comme la Vectra, puis l’Insignia, chez Opel, chargées de coiffer la gamme depuis la fin des Omega et Senator, qui se sont cassé les calandres dans le haut de gamme.

Arrêtée avec la 505, la série 5, de Peugeot, reprend vie avec la 508, donc. Avec la croissance continue des modèles, d’une génération à l’autre, la dernière née de Sochaux vient rouler sur les plate-bandes de la 607. En taille, d’abord (la 508 est longue de 4,79 m en berline, et 4,81 m en SW ; cette dernière rendant encore 9 cm à l’Insignia Sport Tourer), mais aussi en motorisations (une version Hybrid4 HDI totalisant 200 chevaux est programmée). Pour mémoire, la plus luxueuse des 607 diesel plafonnait à 207 ch, avec le V6 issu de la collaboration PSA-Ford.

Peugeot 5by au salon de Genève 2010.

Mais pas question, pour Peugeot, de continuer la lignée des 6, de sinistre réputation. Si la 604 avait, à l’époque, su tenir son rang, les 605 et 607 n’ont jamais convaincu la clientèle du haut de gamme.

En revanche, Peugeot espère se faire une place au soleil dans la catégorie des « grandes routières ». La nuance est subtile. Avec la 508, Peugeot évite une concurrence frontale avec les BMW Série 5, Mercedes E et Audi A6. Dans le viseur du Lion, les Série 3, Classe C et A4, sans doute… avec l’habitabilité et un coffre aux capacités estimées généreuses, en plus.

Peugeot 5by au salon de Genève 2010.

La Peugeot 508 sera présentée au Mondial de l’Automobile, fin septembre, à Paris. Elle sera commercialisée début 2011. Une version e-HDI, bénéficiant du système Stop&Start, à voir aussi sur la nouvelle Citroën C4, sera disponible. La 508 sera produite à Rennes, aux côtés de la Citroën C5, pour les marchés européens, mais également à Wuhan, pour le marché chinois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s