Fin de vie aux enchères pour Voxan, l’un des derniers constructeurs français de motos

PAR BENOÎT FAUCONNIER

On peut aimer l’automobile sans être sectaire et totalement indifférent à toute autre chose qui possède quatre roues et un volant. D’où ce petit billet estampillé « deux-roues », sans drôlerie aucune. Puisqu’il s’agit de signaler la disparition d’une entreprise, et la fin d’une belle aventure.

Quinze ans. Seulement quinze. C’est le temps qu’il a fallu à Voxan pour naître, vivre et disparaître. Ce parcours unique dans le monde de la moto française s’apprête à mourir pour de bon les 5 et 6 mai, dans le Puy-de-Dôme. C’était quand même culotté, de vouloir lancer une gamme de motos autour d’un gros bicylindre en V de 996 cm3 et 100 ch, avec une facture moyenne de 12.000 € l’unité.

Le 29 décembre 2009, le tribunal de commerce prononçait la liquidation judiciaire du fabricant de motos basé à Issoire (63). Deux projets de reprise avaient été avancés, l’un par un fonds luxembourgeois, l’autre par une société française qui avait participé à la mise au point du moteur des Voxan. Sans succès.

Ultime étape de l’enterrement, une vente aux enchères de ce que fût Voxan : le matériel de production et les chaînes de montage partiront sous les marteaux d’un commissaire priseur à l’usine d’Issoire, le 5 mai à partir de 9 h. Le lendemain, le 6 mai à l’hôtel des ventes de Clermont-Ferrand, une vingtaine de motos (des VX10 terminées et d’autres, qui n’ont pas eu cette chance, et ne rouleront donc jamais) seront mises également en vente. Ainsi que le prototype roulant de 1997 dessiné par Philippe Starck , et la monture championne du monde IRC en 2009.

Le Voxan-club de France entend récupérer des pièces, pour assurer un avenir aux 4.000 motos Voxan produites. Il se dit aussi que des candidats seraient en lice pour racheter l’outil de production, et éventuellement redonner vie à Voxan. La marque, elle, devrait être mise en vente plus tard.

Dans l’état actuel des choses, Voxan rejoint au Panthéon des deux-roues Buell, la marque américaine ex-propriété de Harley-Davidson, disparue en novembre 2009.

PHOTOS BENOÎT FAUCONNIER : une Voxan engagée sur l’Ultimate Rally, en juin 2009, au départ du Puy-en-Velay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s