Si Batman, était écolo, il roulerait en Citroën Survolt

PAR BENOÎT FAUCONNIER

La première incursion de Citroën dans le monde des sportives s’est traduite par la spectaculaire et un tantinet excentrique GTby Citroën. Le constructeur en remet une grosse louche, à Genève, en dévoilant un autre concept, pas moins discret et voulu tout aussi significatif sur le créneau des sportives : la Survolt.

Encore plus basse (1,20 m, moins quinze centimètres) mais aussi longue (3,85 m)  que le concept dont elle dérive, la Survolt se veut la déclinaison déchaînée de sa grande soeur fictive, la Revolte. Au détail près que sa chaîne de traction est entièrement électrique, alors qu’elle avait recourt à la combinaison hybride rechargeable sur la Révolte. Citroën promet des performances en rapport. De quoi aller titiller le roadster Tesla ?

A force de jouer les gamines décomplexées, la marque au double chevron se lance dans un fourre-tout créatif qui frôle cependant l’incohérence. Autant la Révolte brillait par la réinterprétation de la 2CV empreinte de simplicité, la Survolt, elle, frôle la caricature surchargée : on retrouve les gênes de la Révolte, affublés d’une multitude d’appendices aérodynamiques extrapolés de la GTby Citroën.

Chacune, dans son style et ses dimensions avait su afficher sa personnalité. Le « crossover » Survolt, s’il ne manque ni de sel ni de piment, peut dérouter : Citroën veut lui donner le rôle de sportive luxueuse compacte… à faire passer les DS3 pour fades. Sympa, le coup de poignard fratricide, en plein lancement commercial de la petite dernière !

Dans l’absolu, la Survolt remplit bien son office de concept de salon : elle en met plein les mirettes, et attire les projecteurs. Si d’aventure elle avait un avenir en série, que diable lui soient retirés les « moustaches » et l’aileron qui semblent tout droit sortis d’un rassemblement de tuning.

S’il y en a un qui doit jubiler, c’est… Batman. Dans le genre engin agressif à souhait, le voilà servi. Il ne manquerait plus qu’il soit converti à l’auto verte que la Survolt ferait bonne figure dans le garage de son manoir de Gotham City.

Pas sûr que la clientèle « so chic » voulue par Citroën soit séduite par tant de manque de sobriété. Aux sondeurs de Citroën de prendre le pouls des spectateurs. Les goûts et les couleurs, etc… A chaque paire d’yeux scrutant l’auto, un avis personnel et différent. Quel est le vôtre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s