L’autoroute A1 à deux vitesses

PAR BENOÎT FAUCONNIER

C’était ce matin, sur l’autoroute A1, entre Paris et Lille, à hauteur d’Izel-lès-Equerchin, près d’Arras. Après l’épisode neigeux qui a traversé le Nord – Pas-de-Calais, les camions ont été stockés préventivement sur la bande d’arrêt d’urgence, en bas d’une côte difficilement praticable, provoquant quinze kilomètres de retenue et empêchant, du coup, la bonne progression des saleuses et chasses-neige.

Sur le coup de 11 h, dans le sens Lille-Paris, jusqu’au péage de Fresnes-lès-Montauban, les trois voies sont restées blanches et verglacées un long moment. Dans le sens inverse, une chaussée « propre ». Un traitement inégal, qui a mis dans le bain un conducteur de Renault Mégane, les skis fixés sur la galerie. Veinard…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s